KeyKeg implémente un logiciel révolutionnaire pour la gestion de l'environnement

duurzaamheid NWSBRF.jpg

La vision de KeyKeg pour l'avenir prévoit des KeyKeg utilisés pouvant être réutilisés en tant que matière première pour de nouveaux produits, en conformité avec l'objectif d'une courte chaîne de matières premières. KeyKeg travaille en permanence à la réduction de son impact sur l'environnement en utilisant moins de matières premières et de plus en plus de matériaux de recyclage, tout en maintenant sa consommation d'énergie à un niveau extrêmement faible. C'est un domaine complexe, et c'est la raison pour laquelle, il y a juste trois mois, que KeyKeg a mis en œuvre un logiciel de gestion de l'environnement pour obtenir une meilleure gestion à ce niveau.

Bert Hanssen, directeur R & D, nous parle plus en détail de la raison de ce choix. «Nous voulions une image plus claire. Quelles sont les mesures les plus efficaces pour réduire l'impact environnemental d'un KeyKeg ? Comment les matériaux recyclés affectent-ils notre impact ? Quelle part de notre impact est causée par les fournisseurs, et qui sont ceux d'entre eux au plus grand impact sur l'environnement disposant de ce fait du plus grand potentiel d’amélioration ? Pour obtenir des réponses solides à ces questions et à d'autres, nous avons opté pour un logiciel révolutionnaire de l'environnement, et nous disposons maintenant des chiffres et des informations dont nous avions besoin ", dit Hanssen. 

Des années auparavant, KeyKeg a décidé d'utiliser autant que possible des matériaux de recyclage. Les premiers Slimlines contenaient environ 32% de matière plastique recyclée, un pourcentage qui passera bientôt à plus de 60%. D'ailleurs, un autre projet est en cours qui se base sur de toutes nouvelles matières premières pour les KeyKeg. KeyKeg optimise également ses processus de production afin que les deux, les matières premières et l'énergie, puissent être utilisées de plus et plus efficacement. Interrogé sur la valeur ajoutée créée par le logiciel de gestion de l'environnement, Bert Hanssen dit : "Actuellement, nous avons la possibilité de mieux quantifier nos décisions. Nous savons maintenant ce que les 30% supplémentaires de matériaux recyclés nous donnent en termes de gain au niveau de l'environnement. Et c'est beaucoup, ce que nous avions d'ailleurs espéré, mais ce qui était moins évident, c'est le fait que plus de 80% de l'impact impliqué dans la phase de production d'un KeyKeg sont causés par nos fournisseurs. Cela nous a fait réfléchir, et nous allons en parler avec nos fournisseurs. Ce sont toutes des étapes vers une chaîne de matériau restreinte et favorisant la réduction de notre consommation en énergie. Beaucoup de choses doivent encore se produire avant d'y arriver, mais chaque pas est important et avec ce nouveau logiciel, nous pouvons faire des bonds ".”

Like & Follow us