Conseils du célèbre chef et zythologue Arvid Bergström

arvid vierkant 2.1.jpg

Arvid Bergström est un écrivain, chef et zythologue respecté. Sa passion pour la cuisine et le mélange des saveurs est apparue dès son plus jeune âge. A sept ans à peine, la cuisine était déjà son repaire, et quelques années plus tard, il cuisinait régulièrement pour toute sa famille. Peu de temps après, il a commencé à mitonner de petits plats pour de plus grands groupes et à travailler dans des cuisines professionnelles. Pendant ses études, il s’est forgé une réputation grâce à sa passion pour la bière et à ses nombreuses connaissances dans le domaine – ses amis le consultaient d’ailleurs souvent. Il savait ce qu’ils aimaient et était capable de leur trouver la bière idéale et le bon style de bière.

« The Beer Connoisseur »

Dans son livre intitulé « The Beer Connoisseur », il associe 36 bières principalement néerlandaises et belges à 36 plats. Son principal objectif est de prodiguer des conseils sur l’association d’une bière avec de la nourriture et de sensibiliser le public aux multiples combinaisons possibles. Arvid Bergström travaille également comme chef à la brasserie Kompaan et enseigne à l’Académie de la bière des Pays-Bas.

Goûter une bière accompagnée d’un plat

Arvid Bergström a remarqué que la bière s’invitait de plus en plus dans les menus, et ce, que ce soit à la maison ou dans les cuisines professionnelles. « Nous n’en sommes encore qu’aux débuts, mais dans le cadre de mon travail de chef, je constate qu’environ 10 % de mes clients se sont déjà demandé comment associer la bière et la nourriture, et 10 % d’autres sont ouverts à l’idée, tandis que le reste n’est pas encore prêt. Mais je pense que ça va décoller rapidement. Les brasseries les plus progressistes ont déjà commencé à réfléchir à l’association avec les aliments, et proposent des suggestions sur leurs emballages sur la manière de marier les saveurs de la bière aux différents plats. Le premier conseil que je donnerais aux brasseurs serait de véritablement tester leur bière avec de la nourriture. L’association avec les aliments continuera de jouer un rôle de plus en plus important, et pour moi, il s’agit d’une opportunité fantastique pour l’industrie de la bière. »

La bière et KeyKeg

« Pour moi, le principe écologique de KeyKeg est un atout », déclare Arvid Bergström. « Les systèmes KeyKeg sont également excellents pour la bière elle-même. Ils la protègent bien, que ce soit avant ou pendant le service, et minimisent le risque de contamination. Le sac intérieur la protège également de la lumière. Somme toute, il s’agit d’un emballage durable, permettant de stocker la bière comme le feraient les plus grands brasseurs, et d’une façon convenant aux meilleures bières au monde. »

Association avec la nourriture

Enfin, Arvid Bergström est heureux de proposer quelques conseils afin de marier la bière aux aliments :

1. L’intensité de la saveur de la bière doit aller de pair avec l’intensité de la
    saveur du plat. Dans le cas contraire, l’un domine l’autre.

2. N’oubliez pas les règles pour associer les cinq saveurs de base : sucré, acide,
    salé, amer et umami. Fondamentalement, toutes les saveurs se marient bien
    ensemble, par exemple du sucré avec du sucré, et de l’umami avec du sucré.
    Mais soyez prudent lorsque vous voulez marier de l’acide avec de l’acide, et
    goûtez toujours les associations qui impliquent de l’amer!

3. Enfin, recherchez une certaine nuance dans les saveurs. S’il existe des notes
    de cannelle dans une bière, trouvez un plat avec lequel la cannelle se mariera
    bien ou qui contient un peu de cannelle. Vous pourrez alors susciter une
    magnifique explosion de saveurs. Il est également très important de
    développer l’intensité des saveurs : vous ne commencez pas directement
    avec une Russian Imperial Stout. Il faut goûter pour voir si ça fonctionne !
    Goûter, c’est la clé ! Suivez ces quelques règles de base et vous pourrez déjà
    faire des miracles.

Like & Follow us